Le Waux-Hall, son histoire

Véritable institution en Arles, le Waux-Hall participe activement aux manifestations locales qui rythment la vie et la culture de la région. Depuis 1771, ce lieu chargé d’histoire offre aux camarguais et aux visiteurs de passage toute une palette de sensations.

En 1769, cent arlésiens, issus des familles aristocratiques d’Arles et de la région, se regroupent pour fonder un « club » mondain qui leur permettra d’organiser des spectacles : bals, concerts mais aussi des repas ; Les jeux en seront le pivot.

La décision est prise de construire un immeuble, luxueux, qui fasse honneur à ses propriétaires et attire la haute société de la région. L’emplacement choisi est situé sur les remparts sud de la ville face au couvent des Carmélites, aujourd’hui Hôtel Jules César, sur un terre-plein appelé boulevard de Digne.

Inauguré avec faste le 30 avril 1771, l’établissement reçoit le nom de Waux-Hall, suivant en cela la mode anglicisante de l’époque. Cependant, la fête sera de courte durée. Le Waux-Hall est détruit au début des années 1790, pendant la Révolution Française. Il sera reconstruit quelques années plus tard.

Le Restaurant 

Idéalement placé au coeur du centre ville, face au Couvent des Carmélites, le Waux-Hall est une véritable institution en Arles depuis 1771.

Classé monument historique, le restaurant propose trois ambiances :

Ombragée avec la double-terrasse, coiffée de grands parasols, située sous les platanes ;

Lumineuse avec la verrière entièrement ouverte sur la terrasse et le ciel ;

Chaleureuse, la salle compte des tables hautes le long des murs en pierre de taille et entre les quatre arches, récemment restaurées façon XVIIIème et donnant sur la verrière

Galerie Photo